Le coronavirus épidémie du XXIe siècle ?
 

En Europe, nous avons perdu l'habitude de côtoyer les épidémies mortelles. La toute-puissance de la médecine nous rassurant. Mais l'homme moderne, bardé de technologies, semble aussi fragile que son aïeul du Moyen Age (peste noire de 1348).

Toutefois les deux pandémies sont différentes, le SARS-CoV-2 ayant besoin d'une cellule pour se reproduire, tandis que la peste vient d'une bactérie, qui se reproduit lorsque les conditions sont favorables.

Dans l'attente d'un traitement de la maladie, le point commun est d'éviter la contagion en s'éloignant des sources de contamination. Éviter les contacts, les déplacements et les rassemblements, adopter une hygiène du risque. Dans la panoplie de mesures actuelles, rien ou presque n'est inventé.

L'homme a fait son apprentissage prophylactique avec la lèpre. L'hygiène commence par se laver les mains. Il est heureux d'entendre le président de la République donner cette consigne déjà décrite… dans la Bible.

Le Lévitique, troisième livre de la Bible précise ainsi que « quiconque sera touché par celui qui est atteint d'un flux (un épanchement) et qui ne se sera pas lavé les mains sera souillé jusqu'au soir ».
 

A cet effet respectons les consignes suivantes:









© 2016 Militumxpisti


 



Créer un site
Créer un site